le ver de terre, un jardinier pas ordinaire, par Angeline

Cet hiver les enfants de school 1 & 2 ont découvert un ver de terre dans la neige et ont fait une opération de sauvetage pour l'empêcher de geler sur place.
Ils se sont demandé si les vers de terre hibernent et qu'est-ce qu'ils mangent en hiver.


la semaine suivante j'ai ramené plusieurs livres sur les vers de terre de la bibliothèque. Nous avons appris plein choses fascinantes sur ces invertébrés et aussi lu comment fabriquer une boîte à lombric. Les enfants ont demandé d'en construire une en classe.




Après nos lectures, nous sommes sortis en direction du lac et par chance, une machine avait dégagé un gros trou dans la terre laissant apparaître les racines, les différentes couches de terre et ... plusieurs vers de terre!


"regarde, une racine à l'intérieur d'une racine, c'est comme Giuseppe Penone" remarque A. 


J. se souvient que les vers de terre mangent des racines, ils en ramassent pour notre terrarium.



Juste à côté du "coin" à ver de terre, il y a la colline aux orties. Nous profitons pour observer si les orties poussent déjà car plusieurs enfants se réjouissent de refaire des chips d'ortie!

Et oui, les orties seront bientôt prêtes à être cueillies
Et juste à côté des orties les enfants trouvent des bouteilles en plastique. Nous parlons du plastique dans la nature, pourquoi il n'est pas biodégradable et pourquoi il est dangereux pour les animaux.

ici le plastique commence déjà à se dégrader, nous pouvons observer
les petits morceaux se mélanger à la terre et mieux comprendre comment ils finissent dans l'estomac d'animaux.

 

L. et C. décident de ramasser les bouteilles

 La semaine suivante, nous retournons au "coin" des vers de terre pour récolter tout ce qu'il nous faut
pour notre terrarium. De la terre, du sable, des feuilles mortes et de racines pour nourrir les vers, et bien sûr... des vers de terre. 
A. a amené un article de la  "Petite Salamandre" qui explique comment créer un terrarium pour vers de terre dans un bocal, elle l'a déjà fait avec ses parents. Comme elle sait déjà lire, c'est elle qui lit les instructions au fur et à mesure.
en premier, le sable pour que les vers ne se noient pas dans de l'eau

il en faut 5 cm. Vérification à la règle.

puis, 10 cm de terre



on y met nos vers de terre

ainsi que 2 mille-pattes jaunes que nous avions également trouvé dehors. La "Petite Salamandre" a justement un petit article sur le nombre de pattes des mille-pattes que nous profitons de lire ensemble.

Et pour finir, les feuilles qui seront mangées par les vers et mélangées à la terre grâce à leur déjections.
Merci aux vers de terre de nourrir la terre, d'aérer le sol et de faciliter le développement et la progression  des racines!

Le pot est couvert d'un papier troué
puis entouré de papier noir pour que les vers qui n'aiment pas la lumière viennent faire leur galerie tout prêt des parois du bocal afin de favoriser nos observations.
il ne nous restera plus qu'à vaporiser de l'eau lorsque la terre sera sèche et rajouter des déchets végétaux de temps à autre.

Et... quelques jours plus tard:


le terrarium est sillonné de galeries et il nous semble que les vers de terre ont déjà grandi!


Le saviez-vous...?

- il y a 5000 espèces de vers de terre qui mesurent en général de 8 à 30 cm. Le ver de terre géant d'Australie mesure jusqu'à 3 mètres!
- dans des conditions de froid extrême, les vers de terre se réfugient en profondeur et tombent dans un état de torpeur après avoir produit une substance antigel!
- ils sont à la fois mâle et femelle mais ne peuvent pas se féconder eux-même, ils doivent s'accoupler avec un autre partenaire
- non seulement ils transforment la terre (qu'ils ingèrent en fabriquant des tunnels) en éléments nutritifs mais leurs intestins détruisent les champignons et bactéries pathogènes!


Commentaires