jeudi 16 novembre 2017

Danse avec les Pre-school par Marie-Elodie + vidéo


Quelques mois après la reprise, voici des nouvelles des ateliers danse avec les pre-school.

Au fil des semaines, les frontières entre ateliers des school, des pre-school ou de fin de journée se sont estompées. Les enfants de ses différents groupes se croisent, dansent ensemble, assistent aux différents spectacles et les idées se propagent. 

"Est-ce qu'on va faire comme les grands aujourd'hui? J'ai envie de faire cette danse."


Un lien vers des extraits vidéo :




Nous avons débuté l'année tranquillement, en retrouvant certains de nos thèmes favoris, nos rituels de début d'atelier que les enfants présents l'année dernière partagent avec les enfants arrivés depuis peu dans la classe. 

Nous partons en voyage à travers différents lieux et éléments grâce à de nombreux moyens de transport. 
Nous volons comme des oiseaux, nous prenons la voiture, le train, l'avion, le bateau...


















Les rivières et leurs mouvements continuent à soutenir l'imaginaire du mouvement continu, elles passent sous des ponts que les enfants créent avec leur corps
Ces propositions se complexifient, les ponts s'ouvrent et se ferment, ils s'agrandissent en utilisant le mur.






Les enfants discutent, collaborent et s'organisent puis créent une succession de ponts pour une seule rivière.



En observant par la fenêtre, nous nous inspirons de l'extérieur pour improviser une danse en lien avec cet élément et chaque enfant la transmet aux autres. 
A travers le regard du langage de la danse, tout est mouvement, vibration, mélodie... Nous nous inspirons des rythmes et mouvements perçus à travers la fenêtre pour les retranscrire en une danse. 
L'enfant montre sa danse seul puis l'enseigne aux autres. 
Que de chemin parcouru pour être capable d'improviser face aux autres, surmonter sa timidité... Les amis s'encouragent à danser quand l'un d'entre eux n'ose pas.

















"Aller tous vers le mur, on commence assis puis ... on fait comme ça et comme ça. Avec la jambe. Voila!"


 



La danse de la moto commence avec une préparation sur place puis devient très dynamique. 






Certains expliquent, d'autres montrent plusieurs fois, sans mots, juste en vérifiant que les autres observent et reproduisent le mouvement. Certains des enfants conseillent les autres.
"Non, regarde, elle a fait comme ça avec sa jambe et après elle est allée au sol." 






















C'est assez fascinant de voir que chaque enfant se prête au jeu et se met en situation de transmission avec ses outils personnels.

Ce travail d'imitation est exploré de différentes manières selon les séances. Il est reconnu pour améliorer les capacité d'observation et de coordination des enfants mais également, selon des études assez récentes, les capacités d'empathie et de compréhension de l'autre à travers l'activation des neurones miroirs. Des chercheurs en neuro-sciences développent des études passionnantes à ce sujet qui tendent à prouver, si besoin en est, les bénéfices de la pratique de la danse. 


Jeux d'imitation par observation en traversant la salle. 






Nous visitons la notion de tracé dans l'espace grâce à la peinture magique. Le pinceau est trempé dans  une peinture imaginaire et trace au sol, dans l'air, autour des copains... 












Le thème du temps que l'on peut mesurer grâce à la montre étant apparu dans la classe, nous explorons cette notion. Je propose deux vitesses, simplement lente et rapide. Très vite G. dit : "Regardez, je fais la vitesse moyenne." Les enfants traversent donc l'espace avec ces trois vitesses, nous les associons avec celles des animaux. 




















Puis nous dansons en accélérant continuellement durant plus de 3 minutes grâce à la musique du Trio Joubran, Masâr. 
Un challenge!



Les danseurs répètent, choisissent les lumières puis invitent les spectateurs à venir voir leur spectacle.






Je suis heureuse de voir que les enfants se sont appropriés certains outils proposés à d'autres occasions et les proposent d'eux-mêmes lorsque le besoin d'en fait sentir!

"Je suis fatigué!" 
"On peut faire des massages alors."























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire